Ses grands rendez-vous

Faites in Loos

Faites in Loos, vous en avez déjà certainement entendu parler. Cet événement, construit avec les habitants et qui a lieu à chaque fin d’année depuis   4 ans, met à l’honneur les initiatives citoyennes réalisées pendant l’année. Après une année difficile, le thème n’a pas été compliqué à trouver : la solidarité. En 2021, Faites in Loos a commencé avec “Olivier le petit jardinier”, un spectacle musical proposé par la Compagnie du Triporteur dans les écoles maternelles. Chaque enfant a pu découvrir en musique les légumes du jardin et profiter d’une petite balade en triporteur. Sensations garanties ! Ensuite, Faites in Loos s’est invité à Culture Commune le 10 décembre pour le Chti TaidX, soirée où des habitants ou associations ont l’occasion de monter sur scène pour raconter l’initiative qu’ils ont menée. 

Cette année, l’édition a été plus qu’émouvante, avec plusieurs récits vécus pendant les confinements. Catherine Frimat nous a raconté son expérience de bénévole de la cellule solidarité, et des liens qu’elle a créés avec un couple de personnes qu’elle aidait au quotidien. Victor Seguin nous a expliqué comment l’idée lui est venue de créer l’association Au petit Loossois, avec l’aide de nombreux bénévoles, présents dans la salle. Virginie Guerlus, gérante du 8 à Huit, et Sylviane Blickx gérante de la Bulle Fleurie, sont montées sur scène pour retracer les événements qui ont mené à la création de l’union commerçante  : La dynamique loossoise. La soirée s’est terminée avec les chats de l’association Chats par Minou. Christel Guillemant a détaillé le fonctionnement de l’association, et surtout, donné envie à quelques personnes dans le public de devenir familles d’accueil pour aider des chats à trouver leurs familles pour la vie. Après cette soirée riche en émotions, le lendemain, place à une journée plus festive au Foyer Omer Caron .

Plusieurs bénévoles mais aussi les enfants des écoles avaient fait preuve d’imagination et de créativité pour décorer la salle. Plusieurs animations ont rythmé la journée  : Marcel la Manivelle avec son orgue de barbarie, le photomaton, les Im[poste]urs de la compagnie Noutique et leurs cartes postales à messages intimes ou décalés, Arnaud et son petit manège à propulsion parentale et ses jeux forains… Mais surtout, plusieurs associations et habitants se sont mobilisés pour tenir des stands  : Loos N’Gourma, Kabé Bénin, Mine de soleil, le Centre Jeunesse (qui ont proposé un Flash Mob endiablé !), la Concordia, les Anges gardins, Mamie s’applique, des auteurs loossois… L’un d’entre eux était un peu plus atypique : une capsule temporelle ! Chacun pouvait y glisser une lettre, une photo, un petit objet… Et rendez-vous dans 10 ans pour la rouvrir ! Malgré l’annulation des moments de convivialité suite au contexte sanitaire, la motivation et la bonne humeur de chacun étaient présentes, Faites in Loos un moment qui a fait du bien au moral  !

Le festival des Gohelliades

Le Festival des Gohelliades, édition 2022, s’est tenu du 24 mai au 11 juin dernier autour du thème « 10 ans déjà ! ». Expositions, spectacle déambulatoire, soirée ciné, spectacle musical participatif, concerts, soirée festive, ducasse, salon des artisans et carte aux trésors ont rythmé cette 38e édition avec pour thème l’anniversaire de l’inscription du Bassin Minier au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Même si la météo a été capricieuse cette année, cela n’a pas empêché les moments de convivialité et de partage, qui ont été appréciés de tous. Rendez-vous l’année prochaine pour la 39e édition du Festival des Gohelliades !

Le mois de la mémoire

Dans le cadre du Mois des Passeurs de Mémoire, la médiathèque de Loos-en-Gohelle a accueilli du 16 mars au 30 avril l’exposition “Le camp de concentration de Natzweiler-Struthof – 1941/1945”, prêtée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre. Illustrée d’images d’archives et de témoignages, cette exposition retrace l’histoire du seul camp de concentration nazi implanté sur le territoire français, à Natzwiller dans le Bas-Rhin. De plus, la ville a reçu au Foyer Omer Caron le témoignage de Lili Leignel, déportée à Ravensbrück et Bergen-Belsen. Près de 250 enfants issus des écoles et du collège de la commune étaient présents pour ce témoignage.

À cette occasion, les classes de la commune (CM1, CM2 et 6e ) qui se sont inscrits à cette opération se sont vues remettre le carnet de Léon, par Christine Stiévenard, Adjointe au maire et Grégory Hober, Conseiller délégué aux affaires scolaires. Ce carnet a été réalisé par la ville de Dunkerque qui a aimablement autorisé la commune à le reproduire.

Aller au contenu principal