SES PROJETS

Les opérations de lotissements

 

Cité des Oiseaux

  • Localisation : Rues Faidherbe, Kellerman et Massena
  • Type : Lotissement (location sociale, accession sociale, 14 lots libres de constructeur)
  • Reste : 1 lot libre

Réaménagement du coron Desaix

  • Localisation : Rues Fortuné Caron, Desaix, Roussel
  • Type : Locatif social
  • Nombre de logements/lots et surface moyenne : (déjà construits 17 logements + 27 logements) Reste à construire phase 3 côté angle JB Roussel et Rue Desaix 6 Maisons T4 en R+1 et phase 4 côté Rue Fortuné Caron 8 logements en 3 bâtiments soit 3 T2 et 5 T3
  • Contact : Maisons et Cités

Mirabeau 

Permis en cours d’instruction

  • Localisation : Rue Mirabeau
  • Type : Locatif social
  • Nombre de logements/ Type : 1 collectif de 13 logements (4T2, 8 T3, 1 T4) et 2 maisons t4
  • Contact : Maisons et Cités

SIA Avenue Dubois

  • Localisation : Avenue Dubois
  • Type : Locatif social
  • Nombre de logements/ Type : 29 logements 2 T5 – 7T4 – 15 T3 et 5 T2
  • Contact : SIA

Quartier Ouest

Le quartier Ouest est le plus important projet loossois en termes d’urbanisme. Il s’agit en effet de créer un écoquartier englobant trois cités excentrées (5, Belgique et Bellevue) et une ancienne friche minière (anciens terril et carreau de fosse du 5, soit 35 hectares situés entre les cités). Cette opération devrait permettre de rééquilibrer le tissu urbain loossois en créant dans une première phase une centaine de logements et de revaloriser cette portion du territoire communal, qui connaît de lourdes difficultés économiques et sociales. Le secteur ouest accueille 28 % de la population loossoise.

Le quartier Ouest sera aménagé selon des principes d’urbanisme durable : il devient un quartier de la ville durable en intégrant les dimensions d’un écoquartier en termes de densité urbaine des constructions, de présence de la nature en ville et de continuités écologiques, de mobilités alternatives, d’espaces publics qualitatifs, de gouvernance dans le quartier, d’accessibilité et de mixité.
 
Un tel projet ne peut réussir que s’il y a une «présence active des habitants» pour participer et contribuer à sa conception, à sa gestion et à son développement. Une «gestion de proximité» permettant aux habitants du quartier de mieux s’inscrire dans leur espace, de contribuer à en penser l’extension et à développer des initiatives collectives, est donc progressivement mise en place depuis 2009.
Aller au contenu principal